Grâce à leur site internet, depuis lundi 27 septembre 2010, je suis régulièrement le voyage de PlanetSolar, une aventure hors normes.

Au cours des deux derniers jours, j’ai calculé que le choix de la vitesse moyenne de croisière sur 24 heures se situe en ce moment aux alentours de 6,88 km/h.

Nous sommes en début d'automne, le soleil n’est pas aussi haut sur l'horizon qu’en plein été et les heures d’ensoleillement déclinent, ce qui a une  influence directe sur  le endement des panneaux solaires (PV). Plus le bateau ira vers le sud, meilleure sera le rendement des PV. Jusqu'au 21 décembre la durée des jours déclinera mais l'angle d'incidence augmentera tant que le bateau se dirigera vers le sud jusque vers la zone tropicale. Le rendement pourrait être légèrement amélioré si les panneaux étaient orientables et pouvaient être placés en permanence sur une ligne perpendiculaire au soleil.

   

La vitesse de croisière choisie est à peine supérieure à celle de SOLARLY.CH lorsqu’il navigue sur le Léman dans des conditions similaires. Il sera très intéressant de voir à quelle vitesse PlanetSolar pourra évoluer lorsque il sera plus au Sud lors de la traversée de l’Atlantique et en zone tropicale lors de la traversée du Pacifique.

Bien que l’on ne puisse réellement comparer les bateaux SOLARLY.CH  et PLANETSOLAR, je me suis quand même livré à un petit exercice :

PlanetSolar          Solarly   Coefficient
Longueur m 31 6.5            -4.77
Largeur m 15 1.88           -7.98
Poids t 95 1         -95.00
Surface de modules solaires m2 537 3.8      -141.32
Puissance PV installée kw 93.5 0.64      -146.09
Puissance moteur maximale kw 120 2.4          -50.00
Vitesse moyenne kmh 14 6.5            -2.15
Vitesse maximale kmh 25 10.8            -2.31
Equipage pers. 6 1            -6.00
Passagers pers. 34 6            -5.67

Ces comparaisons sont très superficielles, approximatives  et sans aucune valeur scientifique. Elles ne tiennent pas compte de plusieurs facteurs tels que :

  • le rendement réel des panneaux solaires et leur production
  • la capacité des batteries
  • le nombre de moteurs
  • la consommation des moteurs
  • les données relatives au hélices
  • les données relatives à la forme des coques et au volume déplacé

Astérix et Oblélix !

SOLARLY.CH  est 8 x moins large, 5 fois moins long, 95 fois plus léger, il a 141 fois moins de surface solaire, la puissance des PV installés est 146 fois plus petite, mais la vitesse moyenne annoncée n’est que 2,3 fois moindre (à prouver pour PS) celle calculée sur les premiers jours de navigation de 1,14 fois moindre seulement et la vitesse maximum est 2,3 fois moindre. Je ne dispose pas de donnée sur la capacité des batteries (important pour juger de l'autonomie).

Il est évident que les deux bateaux ne sont pas comparables, particulièrement en matière de confort et de navigabilité, mais si l’on  ne tient compte que du rapport surface PV – Vitesse et autonomie, sans parler de l’investissement, la grandeur globale n’est de loin pas proportionnelle à la vitesse et à l’autonomie, ce qui tend à prouver que PlanetSolar souffre d’un IMC (indice de masse corporelle) largement au dessus de la moyenne. Peut-on diagnostiquer une obésité pathologique ? Aux spécialistes de juger !

Je souhaite quand même bon soleil et bonne chance pour son premier tour du monde à PlanetSolar !

Pour les détails sur Solarly.ch : http://www.solarly.ch