Le 11 juin 2014 à 15h25, l'équipage de la CalypSol a atteint Bâton Rouge en Louisiane, accomplissant ainsi la première descente des 2'330 km du Mississippi depuis Chicago en canoë solaire. C'était le troisième segment et le plus long du voyage qui a emmené Raymond Christe et Jean-Claude Barras depuis Memphis, Tennessee jusqu’en Louisiane. Le 26 mai ils ont mis leur bateau à l’eau au « Mud Island Marina » de Memphis. Le troisième jour du voyage, des pluies torrentielles les ont forcés à rester sur la terre ferme à Helena en Arkansas. Cela leur donna l’occasion de parler avec les habitants très hospitaliers et généreux et être interviewé à la Radio du légendaire Sonny Payne [KFFA 1360]. Ils ont repris leur voyage le samedi 31 mai, bravant les eaux turbulentes du Mississippi et dormant sur les bancs de sable ou sur les rives sauvages du fleuve.

Jean-Claude Barras     Raymond Christe & the American Queen

Les couleurs des crépuscules et des levers du soleil étaient spectaculaires. Comme le niveau du Mississippi baissait en moyenne de 30 cm par jour, une fois ancré pour la nuit, la CalypSol devait être périodiquement repoussée de son point d’amarrage sur l'eau, faute de quoi le bateau de plus de 200 kg se serait retrouvé bloqué sur les bancs de sable.

Certains jours, la circulation de barges était modérée. Les navigateurs de la CalypSol avaient l'impression que le Mississippi entier leur appartenait. D'autres jours étaient plus stressants, les forçant à négocier le mouvement des barges jusqu’à 450 m. de long, et éviter leur remous et les vagues produites par la poussée des quelques 10,000 CV de certains remorqueurs.

Avec l'absence de contamination lumineuse des villes, les nuits noires étaient remplies d’étoiles; les cris  des cerfs, des sangliers, des coyotes, des grenouilles et des chacals emplissaient l’espace nocturne. Les chants des multiples espèces d'oiseaux réveillaient l’équipage chaque matin, annonçant une nouvelle étape sur le fleuve. Un jour typique commencerait vers 6h du matin avec le petit déjeuner. Départ vers 8h; à midi, un léger lunch pris sur l'eau. Vers 16h30 l'équipage commençait à chercher un campement pour la nuit. La progression journalière variait entre 50 et 80 km.

Le  Consulat Suisse à la Nouvelle-Orléans, LA, a accordé une belle réception aux navigateurs de la CalypSol en célébrant les 2'330 km du voyage de Chicago à Bâton-Rouge sur le premier canoë trimaran solaire. L'équipage est rentré le dimanche 15 juin à Crystal Lake en Illinois, enchanté de son voyage.

Pour le Groupe CalypSol, Ray Christe et Jean-Claude Barras, www.calypsol.com